RÉUSSITE COMMERCIALE : pensez positif, oui…mais comment ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La communication commerciale demande avant tout un état d’esprit. Etre et penser positif est le préalable à toute action commerciale, en face à face ou au téléphone.

Je me souviens d’une télé commerciale de mon équipe, habituée des succès au téléphone et qui, un beau matin, alors que je m’étonnais de son manque de résultats depuis son arrivée, me rétorque : « je ne sais pas ce qu’ils ont aujourd’hui, ils sont tous de mauvaise humeur » !!! « Quelle malchance, lui ai-je répondu, un petit nuage noir suit vos appels, de Toulouse à Lille, en passant par Paris ? » Interpellée, elle m’a avoué avoir eu un réveil difficile, une accumulation de petits problèmes qu’elle n’avait pas réussi à « laisser au vestiaire ».

L’acte commercial demande de s’oublier soi-même pour se centrer sur l’interlocuteur. Cela signifie bien évidemment, laisser ses soucis derrière soi mais surtout, supprimer les pensées négatives comme « je ne suis pas bon », « ce client m’en veut personnellement », « pourquoi m’oppose-t-il cette objection »….

Se centrer sur l’interlocuteur permet d’être réellement à l’écoute et de chercher la meilleure solution pour son client ou prospect. Le rendez-vous ou la vente se font alors naturellement car ils deviennent la conclusion logique d’un acte et d’une pensée positifs.

A l’inverse, la non-signature du contrat ou le refus du rendez-vous se passent alors sans frustration pour le commercial qui comprend que ce n’était tout simplement pas la solution adaptée pour son client. L’absence de frustration permet au commercial de repartir vers de nouvelles négociations en restant positif et au client de considérer son interlocuteur comme un conseiller honnête qu’il pourra solliciter en toute confiance à l’avenir.

Une des clés de la réussite commerciale est de rester positif. Pour cela, centrez-vous sur votre interlocuteur, soyez curieux, à son écoute, restez impliqué dans le dialogue !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »